Sep 10, 2018 in Actualités, Membres
Union Musicale de Saint-Justin : 140 ans d’histoire

L’Union Musicale de Saint-Justin fête ses 140 ans d’existence en 2018. Des pionniers de la Fanfare, fin des années 1870, aux échanges lando-alsaciens depuis la fin des années 1980, l’histoire de la musique à Saint-Justin pourrait, à elle seule, raconter l’histoire de la musique amateur landaise.

Une histoire landaise

140 ans d’histoire ne se comptent pas en quelques minutes. Un banal discours ne peut pas non plus révéler et illustrer les aspects les plus marquant d’une vie consacrée à la musique, au rassemblement et aux retrouvailles. L’Union Musicale de Saint-Justin a vu les choses en grand – et c’est bien normal.

L’accueil étant fait place des Tilleuls, c’est tout naturellement que les invités se sont laissés guider par leurs amis de bientôt 30 ans, nous parlons de l’Ensemble Musical et Folklorique d’Histringue (Haut-Rhin), qui venus en délégation, ont apporté leur contribution musicale à cet anniversaire.

Arrivés en place de la Fraternité, à quelques pas de là, un instant solennel fût lancé pour raconter l’histoire de l’association. Pour se rapprocher de la vérité, cet instant solennel peut être requalifié en « spectacle global ». Car, acteurs, figurants, musiciens – une centaine -, conteur (Pierre Molinier) se sont donnés la réplique pendant presque 2 heures pour nous raconter l’histoire de leur Union. En prenant un peu de hauteur, ce spectacle n’était pas qu’une simple histoire singulière. Ils ont tout simplement raconté l’histoire de la musique amateur landaise.

Tous unis autour de l’Union

La « Fanfare de l’Union » a été fondée en 1878 par Martin Darrouy, maire de Saint-Justin et son adjoint, Daniel Pesquidous, qui en sera le premier président. Devenue Union Musicale de Saint-Justin, elle est la deuxième des plus anciennes structures musicales des landes en activité et fonctionne sans interruption depuis 140 ans.

Le trait commun aux structures musicales de notre territoire est l’individu qui donne au collectif quelques soient les circonstances économiques, sociales, historiques, politiques que l’association doit affronter. Comme l’a souligné Mr Philippe Latry, maire de Saint-Justin, les associations locales animent, font vivre le village et contribuent à son rayonnement. Les deux guerres mondiales sont passées et les musiciens jouent encore. La révolution numérique est en cours et les musiciens jouent encore.

Plusieurs chefs d’orchestre et présidents (ainsi que leur bureau) ont forgé l’Union pendant 140 ans. Elle s’est adaptée, a changé et fait évoluer son répertoire pour devenir aujourd’hui une harmonie-école. Ce schéma d’évolution s’applique également aux autres structures musicales de notre territoire. Les encadrants ont perçu depuis longtemps que pour assurer la pérennité des ensembles instrumentaux, la mise en place d’une structure solide d’enseignement était vitale.

Il y a aussi les initiatives judicieuses pour exporter les landes hors du territoire et découvrir d’autres cultures. Le rapprochement avec le département du Haut-Rhin et plus particulièrement avec l’Ensemble Musical et Folklorique d’Histringue illustre cette volonté (1989). L’Orchestre de l’Amitié composé des musiciens Juniors de chaque entité qui est né de ce rapprochement en est l’exemple parfait.

Et l’avenir ?

En septembre 2016, la Maison de la Musique était inaugurée. Un superbe outil aménagé dans l’ancienne caserne des pompiers. Une belle marque de confiance et d’attachement à la plus ancienne association Saint-Justinoise, ainsi parée pour continuer à dérouler sa longue histoire.

L’Union Musicale des Landes constate les évolutions dans le temps des structures musicales sur son territoire. Les efforts fournis par les collectivités et tous les bénévoles sont à la hauteur des enjeux de société que cristallisent ces groupes musicaux. En effet, ils sont partie intégrante de l’histoire et de l’avenir du territoire.

Bravo à l’Union Musicale de Saint-Justin pour cette belle organisation et à Stéphane Ouilhon, son président, pour l’accueil qui nous a été réservé.

Bon anniversaire de la part de la fédération départementale.